3 secrets derrière la nouvelle interface AdWords


10 janvier 2018

Cet article est une collaboration spéciale de Bernard Prince, président de Gestion Websource.

Si vous avez utilisé l’outil de publicité Google Adwords au cours des derniers mois, il y a fort à parier que vous avez côtoyé la nouvelle interface qui est disponible à tous les utilisateurs depuis octobre 2017.  Pour ceux qui utilisent l’outil fréquemment, les changements sont majeurs. En effet, l’interface a été revue complètement et il faut un certain temps pour se faire à cette nouvelle disposition des menus, très différente de ce à quoi nous étions habitués depuis plusieurs années.

Nouvelle interface Adworfds

Certains y trouveront une ressemblance avec la console de gestion de WordPress ou d’autres services Web, avec les menus à gauche. Si vous débutez avec Adwords, c’est somme toute assez intuitif. Parmi les vieux routiers que j’ai consultés, par contre, plusieurs trouvent la nouvelle interface déroutante. Comme quoi les habitudes sont tenaces! Pour le moment, il y a encore l’option de revenir à l’ancienne version. La nouvelle mouture Adwords deviendra néanmoins la seule option possible quelque part en 2018, cette dernière étant toujours en mode bêta au moment d’écrire ce billet.

Voyons maintenant quelques changements intéressants à souligner.

Plus d’effets visuels sur les données

Comme vous l’avez vu dans la prise d’écran plus haut, les effets visuels sont plus nombreux dans la nouvelle interface. La visualisation des données (ou « reporting ») a souvent été difficile dans Adwords pour un oeil non averti. Le plus simple consistait souvent à simplement exporter les données sur Excel pour obtenir le visuel voulu. La section rapport permet désormais beaucoup plus de latitude et offre la possibilité de créer des rapports sur mesure qui peuvent être réutilisés dans le temps. Il est donc facile de créer un modèle pour le propriétaire de l’entreprise et un autre pour l’analyse plus détaillée, sans que cela ne consomme du temps précieux chaque mois.

Si vous désirez une option plus complète, Data Studio est également une sérieuse option à considérer.

Moins de mots-clés, plus d’audiences

Au-delà de cette révision majeure, Google apporte fréquemment de petits changements aux options de sa vache à lait (73 milliards de $US en 2017, soit 33% des dépenses publicitaires en ligne). Un des changements remarqués en 2017 fut le retrait de l’option « mot-clé exact » dans les options de ciblage. Autrement dit, Adwords se donne le droit plus qu’avant d’afficher vos publicités sur des termes voisins. Comme gestionnaire de campagne, la vigilance est donc de mise.

En contrepartie, il est maintenant possible d’ajouter des audiences de ciblage dans les campagnes de mots-clés, un peu à la manière de Facebook. Autrement dit, si vous avez par exemple un Spa et que vous souhaitez n’afficher votre promotion qu’aux femmes de plus de 25 ans, c’est possible de le faire via les audiences. En croisant différentes stratégies (par exemple avec les listes de remarketing), il est possible d’être assez pointu dans le ciblage. Dans ce domaine, Facebook demeure malgré tout en avance compte tenu de toute l’information que chacun leur donne volontairement dans leur profil personnel. Google parvient à un résultat similaire grâce aux audiences d’affinités, basées sur un large spectre de données.

Nouvelles règles de gestion automatiques

Une des fonctions moins connues dans le méandre d’options est la possibilité d’ajouter des règles automatisées selon des paramètres définies à l’avance. Bien que l’option existe déjà depuis plusieurs années, cette partie est maintenant plus facile à utiliser avec une section dédiée, accessibles à partir de menu (la clé en haut à droite de l’écran).

Règles automatiques adwords

Vous pourriez par exemple choisir d’augmenter le coût d’un mot-clé si ce dernier ne performe pas assez, diminuer le budget d’une campagne si le retour n’atteint pas le minimum fixé. Vous pouvez donc programmer des alertes par courriel, ou carrément donner des instructions pour modifier sur les champs les paramètres de la campagne, d’une annonce ou d’un mot-clé. Cela est très utile si vous manquez de temps, ou encore si vous avez plusieurs campagnes de front à gérer.

Quelques bémols…

Bien que cette nouvelle mouture présente de beaux ajouts, certains éléments nous laissent sur notre faim. Par exemple, les options de ciblage géographique limitent maintenant le ciblage par rayon, très utile hors des grands centres. Certaines options de modification en bloc ne seront maintenant possibles que via le logiciel Adwords Editor.

Adwords étant un outil aux multiples ramifications, on a aussi parfois l’impression que les menus se sont complexifiés, et non le contraire, par exemple dans la gestion des extensions d’annonces, où on doit à la fois utiliser des menus en haut et à gauche de l’écran. Cela demeure une version encore en bêta, il faut donc s’attendre encore à quelques changements avant le retrait de la version « classique ».

Dans l’ensemble, une fois que l’on se fait à la nouvelle interface, l’outil remplit presque toutes les fonctions d’avant. Dans un futur pas bien lointain, la gestion centrée sur l’utilisateur autant que sur les mots-clés apportera de nombreux nouveaux défis aux utilisateurs Adwords!

*Note: Pour les fins de ce billet, je n’ai abordé que les campagnes de mots-clés, même si Adwords est aussi l’outil qui permet la gestion des bannières et des publicités sur YouTube. 

Le sujet vous intéresse? Inscrivez vous au webinaire Nouveau Google AdWords: Nouvelle Plateforme, Multiples Possibilités.

Bernard Prince
Bernard Prince

Président de Gestion Websource inc. et fondateur du site Quoly.com, Bernard Prince est expert en référencement, analytique et stratégie Web (SEO-SEM). Certifié Google Analytics et AdWords.

Envoyez-moi le prochain article par courriel.