Facebook pour les PME: 5 conseils


11 mai 2015

La communauté Facebook ne cesse de s’agrandir à travers le monde, avec une base de 1.4 milliard d’utilisateurs actifs, dont 65% y sont sur une base quotidienne! Selon les derniers résultats rendus public par la firme de Menlo Park en Californie, on compterait d’ailleurs plus de 2 millions de PME actives sur la plateforme.

Comme quoi, vous n’êtes pas seuls à considérer intéressant d’y investir… mais encore faut-il savoir éviter certains écueils. Voici d’ailleurs cinq conseils pour les PME actives sur Facebook.

Lire aussi: 5 Ways to Target Travelers with Facebook Marketing

1. Compléter la section « À propos »

Au même titre qu’on devrait compléter la section « Contactez-nous » ou « À propos » sur un site web d’entreprise, il importe de compléter cette section de votre Page sur Facebook. Assurez-vous ainsi de résumer, en quelques mots-clés, quels sont vos produits ou services pour un néophyte qui ne connait pas votre entreprise. En insérant également l’adresse physique de votre entreprise, cela améliore le potentiel d’affichage lors de recherches faites par des utilisateurs souhaitant par exemple trouver un resto, un hôtel ou un établissement en particulier.

2. Varier le type de publications

Je vous en glissais un mot au début de l’année dans le billet 5 trucs pour battre Facebook à son jeu et déjà, les choses ont évolué passablement. Au courant des deux dernières années, on disait que c’était les photos qui performaient le mieux sur Facebook, tant pour atteindre un plus vaste auditoire que pour obtenir de l’engagement. Eh bien, il semble que ce soit moins le cas!

Portée organique par type de publication sur Facebook, février 2015.

Une étude de SocialBakers, parue en février 2015, nous révèle en effet que c’est la vidéo qui est devenue le type de publication le plus puissant pour atteindre un vaste auditoire de manière organique – sans avoir à payer, s’entend.

Or, plusieurs entreprises tendent à publier le même genre de publication, par exemple de simples statuts sous forme de texte. Moi-même, j’ai tendance à souvent partager des liens d’articles que je trouve intéressants, mais si je ne fais que ça… Bref, essayez de varier pour voir ce qui fonctionne le mieux, entre publication de photos, de liens, de simples statuts ou de vidéos. Quitte à parfois combiner les options, et ainsi varier votre approche de contenu.

3. Analyser les statistiques de votre Page

Les statistiques offertes sur Facebook permettent une analyse en profondeur de votre performance et ce, sur différentes périodes de temps selon votre besoin. Vous pouvez bien sûr visualiser le tableau de bord proposé par Facebook, proposant les données essentielles telles que:

  • Évolution des mentions « J’aime une Page »: provenance des « J’aime », désabonnement à votre Page, etc.
  • Performance des publications: portée, engagement, commentaires, partage, etc.
  • Performance de votre Page: composition de votre auditoire, meilleur moment pour les atteindre, types de publications qui fonctionnent mieux, et plus encore.

Bien que cette information soit utile et pertinente, trop d’entreprises s’en contentent alors qu’on peut aller beaucoup plus loin au moyen d’une extraction de données sur mesure. En exportant les données d’une Page sur un chiffrier excel, on peut dès lors comparer la performance – par exemple le taux d’engagement de la Page ou des publications – d’un mois ou d’un trimestre à l’autre. Utile aussi pour isoler les tactiques payantes des performances organiques, et ainsi déceler le type de publication qui fonctionne le mieux pour votre auditoire.

Exporter les données d’une Page sur Facebook

4. Avoir une photo de couverture originale

Il fut une époque où on ne pouvait rien mettre d’autre qu’un visuel comme photo de couverture pour une Page sur Facebook. On peut maintenant insérer du contenu promotionnel, incluant un call-to-action, dans la photo de couverture. Un bon exemple? Regardez comment la consultante Mari Smith incite le visiteur sur sa Page à aller cliquer sur le bouton d’inscription pour un webinaire à venir.

Page de Mari Smith sur Facebook

Si vous ne cliquez pas sur le bouton « inscription » mais bien sur la photo, vous arriverez sur le descriptif de la photo dans lequel est inséré de l’information au sujet du webinaire à venir, ainsi qu’un lien à cliquer pour s’y inscrire.

Sans aller jusqu’à ce niveau d’expertise, vous pouvez tout simplement insérer une photo dynamique, qui a de l’impact. Et assurez-vous de compléter le descriptif de la photo en insérant un lien URL vers un site en particulier où l’on souhaite amener le client potentiel.

5. Insérer un call-to-action

Disponible depuis peu, la fonction « call-to-action » est un bouton disponible directement sur la photo de votre Page de couverture (comme dans l’exemple ci-dessus avec Mari Smith, et son bouton « inscription »). Vous pouvez choisir parmi un des six choix suivants:

  • Réserver maintenant
  • Nous contacter
  • Utiliser l’application
  • Jouer à un jeu
  • Acheter
  • Inscription
  • Regarder la vidéo

Une fois que vous aurez choisi quelle action est souhaitée, vous devrez insérer un lien URL qui sera le point de chute de l’action désirée. Vous pouvez donc mesurer dans le temps le nombre d’interactions suscitées par cette nouvelle fonction.

Il existe évidemment d’autre trucs et conseils pour mieux gérer une Page sur Facebook. Je vous invite d’ailleurs à (re)lire Quoi faire de votre Page Facebook en 2015 ou encore suivre ma formation Facebook Marketing sur le sujet 🙂

Frederic Gonzalo
Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 20 années d'expérience en marketing et communications touristiques. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Envoyez-moi le prochain article par courriel.