Blogue de Frederic Gonzalo


Marketing personnel

7 règles d’or du personal branding

J’aurai le plaisir de donner une conférence au cours des prochains jours auprès d’un client privé. Le sujet? Comment développer ses affaires au moyen des médias sociaux. En travaillant sur le contenu de la présentation, j’ai eu à élaborer une petite liste qu’on pourrait considérer comme les « règles d’or » d’une approche dynamique sur les médias sociaux.

Ces trucs et astuces peuvent s’avérer utile pour une entreprise dans une démarche de développement de l’image de marque, ou le branding. Mais c’est encore plus vrai pour des conseillers, pigistes, consultants ou travailleurs autonomes qui cherchent à construire leur marketing personnel, ou personal branding.

Voici donc ces quelques règles d’or, en vrac, sans ordre d’importance particulier.

1. Définir l’objectif de votre démarche

Bon ok, j’ai menti. Il y a quand même un certain ordre dans la présentation de ces trucs, et celui-ci s’avère le premier et le plus fondamental. Posez-vous la question : que cherchez-vous à atteindre comme objectif? Obtenir une certaine notoriété? Générer des leads? Devenir une référence dans votre domaine d’expertise?

Il est possible que vous soyez passionnés pour un sujet, la photographie par exemple. Est-ce pour autant une bonne idée de créer un compte Instagram sur le sujet pour aller y partager vos clichés? La réponse peut également varier selon l’objectif poursuivi, il va sans dire.

2. Prendre un engagement ferme

Vous avez peut-être entendu l’expression comme quoi le succès sur les médias sociaux est plus un marathon qu’un sprint. Il y a bien sûr quelques exceptions – on pense à TikTok et son algorithme qui peuvent rendre une vidéo virale sans que l’utilisateur ne soit une célébrité. Mais sinon, il sera important de prendre un engagement de type: je vais publier deux fois par semaine, sur telle plateforme, durant les six prochains mois.

Et encore, ce n’est pas vraiment un bon exemple. Il vaudrait mieux prendre cet engagement sous forme d’heures par semaine, et idéalement sur une plus longue durée. Idéalement, on voudra se commettre sur deux à trois heures par semaine, durant 12 à 18 mois, par exemple.

Exemple de publication Linkedin du consultant Sylvain Drouin, qui prend d’ailleurs l’engagement de publier chaque matin à 7h… sans oublier les réponses aux commentaires que cela suscite!

3. Choisir le bon format

C’est probablement la chose la plus difficile à faire, même si cela devrait couler de source. Vous n’aimez pas vous voir la face ou être derrière la caméra? La vidéo ne sera pas votre amie. Vous avez une voix nasillarde ou endormante? Peut-être que le podcast ou les médias sociaux audio ne sont pas propices. Vous haïssez écrire ou faites des fautes à tous les deux mots? Le blogue ou les publications régulières seront un choix périlleux.

Dans tous ces cas de figure, il existe néanmoins des solutions. On peut demander de l’aide, en impartition ou avec des pigistes, collègues, parents ou amis. Toutefois, on va s’entendre: il vaut mieux que vous optiez pour le format qui vous sied le mieux. Si vous allez passez quelques heures, à chaque semaine, pour travailler votre présence en ligne, aussi bien avoir du plaisir en le faisant!

Autre conseil sur le format: n’en choisissez qu’un seul, mais faites le bien! Cela vaudra mieux que de tenter de vous éparpiller dans différents styles, avec les efforts que cela suppose.

4. Ajouter votre touche personnelle

Au cours des 10 dernières années, j’ai publié plus de 700 articles sur ce blogue, tant en français qu’en anglais. Mes articles qui ont obtenu le plus de succès, en général, étaient ceux dans lequel je mettais une touche personnelle. Comme cet article récent dans lequel je me posais des questions sur la notion de se réinventer à 50 ans.

Il en va de même dans nos publications sur les médias sociaux. Posez-vous la question: quel article vous semble le plus intéressant à lire parmi les deux titres suivants:

  • 4 trucs pour une présence dynamique sur Instagram
  • Comment Instagram a fait exploser mon chiffre d’affaires

Ou encore, sur quelle publication aller vous cliquer en voyant ces deux titres :

  • 3 astuces pour choisir votre assurance-invalidité
  • Comment mon assurance-invalidité m’a sauvé de la faillite

Dans ces deux cas de figure, on remarque que le premier titre est intéressant, certes. Mais c’est ultra-générique, et on peut retrouver ce genre de contenu partout sur le web. Par contre les deuxièmes titres suscitent la curiosité, et on suppose que vous le seul ou la seule à pouvoir raconter ces anecdotes.

5. La constance est plus importante que le flash de génie

Certains cherchent constamment à « faire une vidéo virale » ou frapper un coup de circuit lors de chaque publication. Croyez moi, il vaut habituellement mieux faire preuve de constance que de chercher sans cesse l’obtention de publications ultra-originales.

Entendons-nous bien. Je ne suis pas en train de dire qu’il faut publier trois fois par semaine simplement parce que vous vous êtes imposés cette discipline en amont de votre réflexion. Il peut arriver qu’on soit en manque d’inspiration, ou qu’une publication soit correcte, sans plus. Mais je préfère justement une publication « correcte » dans un contexte de fréquence régulière comparativement à certaines personnes qui préfèrent ne pas publier tant que ce n’est pas « parfait ». À leurs yeux, du moins. Ce qui explique parfois pourquoi ces gens n’ont pas publié depuis plus de trois semaines, genre…

6. Donner du contexte, pas juste de l’information

Vous venez de lire un article super pertinent dans le journal Les Affaires ou sur le site de Forbes, et vous souhaitez le partager sur vos médias sociaux. Trop souvent, je vois des gens partager ledit article sans y ajouter leur grain de sel. Vous partagez alors de l’information, ce qui est très bien. Mais n’importe qui peut faire ça. Dites-nous pourquoi vous jugez cet article pertinent, ou en quoi il résonne pour vous. C’est là toute la différence entre simplement partager de l’information et donner du contexte, de la perspective. C’est dans cette dernière dimension que vous allez construire votre personal branding en démontrant votre expertise ou votre analyse sur le sujet en question.

Dans cette publication de la femme d’affaires et hôtelière Christiane Germain sur Linkedin, elle prend la peine de donner un peu de contexte sur un article qu’elle nous invite à lire, plutôt que de simplement partager l’hyperlien sans introduction.

7. Persévérer

Enfin, le dernier point est non le moindre. Il est important de persévérer et de garder le cap, surtout au début si (ou quand) les résultats ne sont pas au rendez-vous. Cela peut paraitre du travail en vain quand on rédige des contenus ou qu’on partage des articles, des images ou des vidéos contre une poignée de likes, partages ou commentaires.

Ce conseil découle directement du deuxième point, qui était l’importance de prendre un engagement ferme. Quand j’ai rédigé mes premiers articles de blogue en 2011 et 2012, j’avais parfois l’impression d’écrire pour deux ou trois amis. Mais au fil du temps les abonnés ont augmenté de manière organique, grâce notamment au partage des contenus via les divers médias sociaux. Puis, de fil en aiguille, j’ai ainsi pu aller me chercher une audience d’abonnés et une communauté qui réagit par centaines lors de mes diverses publications. Pour certains, ce sera des milliers d’abonnés ou plus, selon votre approche et le succès de votre démarche.

Une chose est sûre: ça prend du temps! Il est donc important de ne pas se décourager au début et de garder le cap pendant un période d’au moins 12 à 18 mois.

NOTE: Article inspiré de la publication 10 Golden Rules for Building Your Personal Branding paru sur le site Grow, de Mark Schaefer.

Frederic Gonzalo

Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 25 années d'expérience en marketing, ventes et communications. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Abonnez-vous à l’infolettre hebdomadaire
Nouvelles, tendances et meilleures pratiques du marketing numérique