De l’outil 2.0 à la curation territoriale

De l’outil 2.0 à la curation territoriale

J’aurai le bonheur et le privilège de participer aux 9e rencontres nationales du etourisme institutionnel en France, qui auront lieu du 24 au 26 septembre prochains à Pau, en Aquitaine. Prenant la parole lors de deux ateliers distincts, je partage donc avec vous aujourd’hui certaines pistes de réflexion issues de l’atelier 5 auquel je participerai lors du premier jour, en compagnie de Benoit Dudragne, Pierre Angonin et Grégoire Chartron.

Les médias sociaux et l’explosion des nouvelles technologies et plateformes collaboratives donnent accès à une mine d’information qu’il n’est pas toujours aisé de filtrer pour ne conserver que les éléments jugés d’intérêt pour une personne, une marque ou un groupe de personnes. C’est d’ailleurs pour pallier cet excès d’information, ou infobésité, que ce sont développés plusieurs outils permettant d’effectuer une veille automatisée selon des sujets ou mots-clés préalablement identifiés. Je vous en parlais d’ailleurs dans ce billet Veille stratégique et curation: des outils sous-estimés. Puis, le site etourisme.info nous parlait tout récemment d’un nouvel outil de curation ayant tout le potentiel de remplacer Scoop.it, fort prisé notamment en France et en Europe: Passle.

Image de prévisualisation YouTube

LA CURATION AU SERVICE DE LA DESTINATION

D’abord, posons-nous la question: à quoi sert la curation de contenus? Les objectifs sont multiples et vont varier selon le type d’entreprises, de la petite auberge au transporteur en passant par l’attrait principal d’une ville ou un restaurant haut de gamme. Pour une destination ou territoire, ces objectifs pourraient inclure notamment :

  • Veille sectorielle ou associée à un sujet précis ou à des membres du territoire
  • Suivi de campagne marketing: nombre de mentions, leads, notoriété, etc.
  • Monitoring du sentiment (positif, neutre, négatif) envers la destination
  • Recherche consommateur
  • Crowdsourcing, par l’appel à tous de partager textes, photos et/ou vidéos
  • Intelligence d’affaires en découvrant des bonnes pratiques ou inspiration issue d’autres initiatives sur le marché
Tourisme Montreal sur Pinterest

Tourisme Montreal sur Pinterest

Les outils sont aujourd’hui multiples et très souvent performants, mais il importe de savoir lesquels sont les plus utilisés par notre clientèle touristique cible, plutôt que d’opter pour la saveur du jour. Les médias sociaux principaux ont d’ailleurs presque tous intégré le mot-clic (hashtag) dans leur plateforme, de Twitter à Instagram, en passant par Google+, Pinterest et depuis quelques mois, Facebook. Ce faisant, il devient plus aisé de suivre une campagne ou un sujet particulier via la plateforme directement, via un aggrégateur tel que Hootsuite ou Tweetdeck, ou via les outils de curation comme Scoop.it, Paper.li, Passle ou Bottlenose.

DEUX EXEMPLES MADE IN QUEBEC

Pour illustrer ce concept de curation à l’échelle territoriale, prenons deux beaux exemples de campagnes effectuées au cours de la dernière saison estivale par les deux plus grosses offices touristiques au Québec, soit la campagne #MTLmoments à Montréal (Tourisme Montréal) et celle de l’Effet Québec (Office du tourisme de Québec).

#MTLmomentsDes touristes en action #MTLmoments

Lancée vers la fin du printemps, la campagne #MTLmoments incitait Montréalais et visiteurs dans la ville à partager leur moments de tous les jours, du BBQ entre amis à la sortie au resto en passant par une soirée festive lors d’un show à Osheaga, en utilisant le mot-clic #MTLmoments. Quelques cadres rouges avec instructions pour participer avaient également été installés dans des endroits névralgiques de la ville, notamment sur la Place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal ou encore aux Mosaïcultures internationales de Montréal qui avaient lieu au Jardin Botanique. Plusieurs concierges dans les hôtels ont également pris part à la campagne, relayant des mini-cadres aux touristes de passages, leur demandant de croquer leurs meilleurs moments et de les partager en utlisant le mot-clic de campagne sur leur média social préféré.

Résultat? Plus de 14,000 photos répertoriées à ce jour, mais surtout plusieurs membres qui ont emboité le pas et incité leur clientèle à utiliser le mot-clic, réutilisant par la suite les contenus pour leur page Facebook, leur infolettre ou divers concours organisés à l’interne.

L’Effet Québec

Du côté de la ville de Québec, on innovait en lançant un microsite dédié à cette campagne: www.effetquebec.com. Lancé en mai par l’entremise d’un concours d’une durée de six semaines durant lesquelles on remettait des prix alléchants sur une base hebdomadaire, cette campagne s’adressait strictement aux gens de la place (ou toute personne qui connait bien Québec et souhaite partager ses coups de coeur) en les invitant à partager leur meilleurs endroits, restos, shopping ou attraits, que ce soit en solo, entre amis ou en famille. Suite aux 6 semaines du concours, le site a continué de recueillir les coups de coeur de citoyens et l’Office de tourisme (OTQ) a ainsi réutilisé les témoignages de citoyens dans ses placements publicitaires sur le marché domestique: publicité dans les journaux à Montréal en en région, bannières web, etc.

Aquarium du Québec qui sollicite ses fans dans le cadre de l'Effet Québec

Aquarium du Québec qui sollicite ses fans sur Facebook

Comme on le voit dans l’exemple ici, plusieurs membres ont d’ailleurs embarqué à fond dans cette campagne, incitant leurs fans sur Facebook ou Twitter, d’autres par l’envoi d’une infolettre dédiée avec concours en prime pour inciter les fans à voter en grand nombre. Ces contenus ont fait en sorte que non seulement chacun de ces membres voyait son facteur buzz augmenter, mais l’ensemble de la destination y a gagné au change. Les statistiques, en date du début juillet, après les 6 semaines de concours, étaient d’ailleurs fort éloquentes:

  • Plus de 7,200 adresses courriel enregistrées dans la base de données;
  • 40,000 visiteurs sur le site, dont plus de 30,000 visiteurs uniques;
  • Le temps moyen passé sur le site était de 3:19 minutes, ce qui est excellent et démontre que les gens y reste pour consulter les contenus et témoignages;
  • Plus de 37,000 votes enregistrés sur les divers palmarès auxquels on pouvait participer;
  • Plus de 1,800 coups de coeur partagés par des citoyens de Québec;
  • Plus de 13,000 suggestions d’endroits, attraits, restos ou événements suggérés pour insertion dans un des palmarès.

On ne devrait donc pas se surprendre de voir apparaitre une version hivernale de cette campagne, tout comme on peut s’attendre à une version modifiée et bonifiée de la campagne #MTLmoments au courant des prochaines semaines.

Évidemment, je n’ai pas tout dévoilé dans ce billet, me réservant quelques information additionnelles et exclusives à l’attention des participants qui seront des nôtres lors de l’atelier 5 des prochaines #ET9 le mercredi 25 septembre prochain. Si vous ne pouvez y être, les présentations powerpoint seront rendues disponibles suite à l’événement alors n’hésitez pas à me contacter. Je partagerai via mes réseaux sociaux, comme d’habitude! :-)

Frederic Gonzalo
Écrit par Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 19 années d'expérience en marketing et communications touristiques. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux & mobile pour petites et grandes entreprises. Contactez moi à frederic@gonzomarketing.biz

2 comments
Twitourisme
Twitourisme

Merci Fred pour cet article complet. Le plaisir de te rencontrer #irl est partagé ! A la semaine prochaine...