Snapchat et le potentiel de l’éphémère


28 janvier 2014

D’entrée de jeu, à quoi pensez-vous si je pose la question: “Qu’est-ce qu’un Snap?” Si le seul référent qui vous vienne à l’esprit est ce mythique duo des années 90, connu pour ces tubes interplanétaires The Power, et Rhythm Is A Dancer, il est temps d’entrer dans ce nouveau millénaire bien entamé!

Un snap est un message texto sous forme de photo ou vidéo, d’une durée de 1 à 10 secondes, envoyé via l’application mobile de l’heure: Snapchat. L’aspect distinctif de cette plateforme est qu’elle ne conserve aucun des messages sur ses serveurs. Les messages disparaissent donc après leur diffusion. Bah, dites-vous, une autre application mobile qui est populaire, mais qui sera supplantée par une autre très bientôt… Eh bien, si je vous disais que Facebook tremble dans ses culottes devant ce petit joueur et aurait déposé deux offres d’achat dont la dernière au montant de 3 milliards de dollars, en cash (et non en actions)? Rappelons que Facebook a fait l’acquisition de l’application mobile Instagram en avril 2012 pour la modique somme d’un milliard de dollars, et on voit le cheminement de cette application depuis, particulièrement en tourisme. Que penser, donc, du potentiel de Snapchat dans l’échiquier e-touristique?

Un truc de jeunes. Pour l’instant.

Tout d’abord, un constat: les jeunes de 13 à 25 ans délaissent graduellement Facebook au profit de médias sociaux comme Twitter mais surtout d’applications mobiles telles que WeChat, WhatsApp, Vine, Shazam, Instagram, Line et Snapchat. Plusieurs études et articles en ont fait l’écho au cours des six derniers mois, et le CFO de Facebook l’a récemment avoué lors du dépôt des résultats du dernier trimestre en bourse.

Or, Snapchat semble prendre une part de marché démesurée dans ce nouveau klondike. La firme GlobalWebIndex estime d’ailleurs que 10% des internautes adolescents à l’échelle mondiale sont présents sur cette plateforme, une pénétration plus forte que sur Pinterest, Vine, WeChat, Line et LinkedIn. Aux États-Unis seulement, on estime qu’il y aurait plus de 26 millions d’utilisateurs et ils sont hyperactifs: au troisième trimestre 2013, plus de 350 millions de photos partagées… par jour! Autre rappel: Instagram comptait 25 millions d’utilisateurs au moment de son achat par Facebook et il en compte plus de 140 millions, 18 mois plus tard. Des chiffres qui font réfléchir…

Image de prévisualisation YouTube

Un potentiel marketing?

La série télé Girls sur SnapchatLa grande question qui se pose maintenant: y a-t-il un potentiel marketing pour cette application, particulièrement en tourisme? Selon moi, aucun doute, mais de manière chirurgicale et très nichée. On attribue d’ailleurs à la compagnie américaine de yaourt 16 Handles la première campagne marketing au moyen de Snapchat, à l’hiver 2013. Et en janvier 2014, la populaire émission américaine Girls, diffusée sur HBO, prenait d’assaut Snapchat en incitant son auditoire à partager leurs clichés en les rendant disponibles via la fonctionnalité Snapchat Stories.

Ainsi, tout le défi revient à canaliser les attributs qui définissent cette application hors norme et la rendent si attractive auprès de ses utilisateurs:

  • une offre qui se doit d’être consommée sur place, dans un restaurant, un attrait ou un festival, en le présentant à un endroit spécifique. La proximité est de rigueur!
  • un concours de type “le premier qui présente son snap au concierge de l’hôtel ou au préposé du bureau d’information touristique”
  • une chasse aux trésors, qui pourrait diffuser des snaps comme indices à travers une ville. Idéalement, et pourquoi pas, en combinant avec Twitter, Instagram ou Vine, pour donner dans le multi-plateformes
  • Une clientèle jeune, idéalement dans la catégorie d’âge 13 à 25 ans, est de rigueur. Si ce n’est pas votre cible, Snapchat ne sera certainement pas pertinente dans votre démarche.

Évidemment, si le marketing fait son entrée dans le monde de Snapchat, on peut s’attendre à une exode de certains utilisateurs de la première heure, mais on voit comment Instagram a su conserver son élan malgré (ou en raison de) son achat par Facebook. Quel sort pour Snapchat en 2014? Ce sera une plateforme à suivre, soyez-en assurés!

Bon, allez, pour les nostalgiques comme moi, je vous offre quand même ce bon moment et je vous souhaite quelques déhanchements sur le plancher de danse, hein? Et puis, tiens, si ça vous dit, vous m’enverrez un snap 🙂

Image de prévisualisation YouTube

Ce billet a originalement été publié sur le site d’etourisme.info

Frederic Gonzalo
Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 20 années d'expérience en marketing et communications touristiques. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Envoyez-moi le prochain article par courriel.