8 raisons de visiter Lac-Mégantic cet été


15 juillet 2013

Des wagons brûlent à Lac-Mégantic

Des scènes d’apocalypse à Lac-Mégantic

J’ai longuement réfléchi et hésité avant de rédiger ce billet, mais on ne peut rester impassible devant la tragédie qui a récemment frappé la municipalité de Lac-Mégantic, dans les Cantons-de-l’Est, au Québec. Dans la nuit du 5 au 6 juillet dernier, un train sans conducteur a déraillé au centre-ville avec un convoi de plus de 70 wagons remplis de pétrole léger, rasant ainsi le centre-ville, de multiples bâtiments au passage, mais surtout la vie de plus d’une cinquantaine d’habitants ayant eu le malheur d’être à cet endroit, au mauvais moment.

Comme plusieurs Québécois, j’ai beaucoup de misère à comprendre comment un tel drame a pu avoir lieu. Et ce, malgré plus de sept années à travailler pour notre compagnie nationale de rail voyageur, VIA Rail Canada, ainsi que trois années au Groupe Le Massif, où on a notamment remis à niveau la voie ferrée dans Charlevoix tout en ramenant un train passager avec le Train du Massif de Charlevoix. J’ai confiance dans le système et les enquêtes en cours afin que la lumière soit faite sur ce drame mais d’ici là, que peut-on faire pour aider la communauté? Il y a évidemment les dons qu’on peut acheminer à la Croix-Rouge canadienne et le fonds de soutien Lac-Mégantic. Mais encore?

L’APPROCHE JAPONAISE

Peu de temps après les attaques terroristes à New York le 11 septembre 2001, le président américain George W. Bush exhortait ses compatriotes à se remettre à voyager pour redémarrer l’économie, alors moribonde dans la foulée des attentats. Les dirigeants de l’époque avaient compris qu’une des meilleures façons de vaincre la peur et se remettre du traumatisme était de faire face à la musique et démontrer son appui envers la ville et ses résidants. La ville de New York avait même lancé une offensive promotionnelle, à laquelle les Américains et touristes internationaux avaient répondu positivement. Cependant, j’aimerais plutôt faire un parallèle avec la mentalité japonaise de laquelle j’aimerais plutôt que tous les Québécois s’inspirent. Au lendemain du tsunami dévastateur de mars 2011, et encore à ce jour, les Japonais se font un devoir d’aller passer quelques jours du côté de Sendai, dans la préfecture de Miyagi (Tohoku) non loin de l’épicentre du tsunami à l’origine de près de 18,000 disparus estimés dans cette tragédie. Et ce, pour plusieurs raisons:

  • Dans une perspective économique: on se dit qu’en dépensant de l’argent dans l’économie locale, on aide en période difficile et pendant la reconstruction par l’apport d’argent neuf dans le système local: détaillants, commerces, restaurants, attraits, etc.
  • Dans une perspective éducative: les Japonais débarquent en famille, afin que petits comme aînés puissent apprendre l’histoire et en discuter avec des gens de la place, le cas échéant. Un devoir de mémoire collective, en quelque sorte, afin que personne ne puisse oublier l’ampleur de l’incident.
  • Dans une perspective patriotique, enfin: oui, ça peut sembler fleur bleue, mais les Japonais ont cette fibre patriotique – ce n’est pas que l’apanage des Américains. Au-delà de la dépense de dollars touristiques, on fait aussi son « devoir » de citoyen. Plusieurs Japonais y viennent d’ailleurs pour du bénévolat: des médecins viennent passer 4-5 jours pour aider dans les centres hospitaliers de fortune, alors que des ouvriers sont prêtés par des entreprises pendant quelques semaines afin d’aider à la reconstruction.

Alors, sans plus tarder, voici donc huit raisons de venir à Lac-Mégantic dès cet été ou à l’automne:

1. Observatoire du Mont-Mégantic

Saviez-vous que depuis 2003, le Mont-Mégantic est considérée Réserve de ciel étoilé? On vise ainsi à réduire la pollution lumineuse en réduisant les luminaires pour ainsi laisser place à l’observation du ciel nocturne comme nulle part ailleurs au Québec près des centres urbains. On peut ainsi choisir parmi une foule d’activités et divers types d’hébergement dans le parc national du Mont-Mégantic, géré par la Société des Établissements de Plein-Air du Québec (SÉPAQ).

Tous les vendredis, du 12 juillet au 23 août, c’est d’ailleurs le Festival d’astronomie populaire au Parc du Mont-Mégantic (détails ici), sans oublier l’observation des Perséides qui aura lieu du 10 au 14 août, un événement annuel incontournable.

Slam – David Goudreault : Réserve internationale de ciel étoilé du Mont-Mégantic.

2. Grand tour du Lac Mégantic à vélo

Plusieurs options s’offrent à ceux et celles qui aiment enfourcher leur vélo pour découvrir une région, avec troix axes cyclables variant dans le degré de difficulté. Le plus beau défi représente probablement celui du grand tour du lac, soit près de 53km de route surtout asphaltée en bordure du lac, un parcours considéré de niveau intermédiaire-avancé. Attendez-vous à quelques détours à l’approche du centre-ville de Lac-Mégantic en raison des incidents récents, mais sinon la voie est praticable et fort intéressante. Détails et site web

3. Hébergement alternatif

Refuges Mont Gosford

Refuges Mont Gosford

Camping rustique, refuge, chalet, base de plein air ou tipi: on trouve une variété d’hébergement alternatif pour ceux qui souhaient tromper l’ennui et vivre une expérience différente. Détails et site web

4. Randonnées pédestres hors des sentiers battus

Il y a plusieurs sentiers pour s’adonner à la marche lors d’un passage dans la région. Mentionnons ces quelques sentiers qui valent le détour:

  • Randonnée de 2km au Marais Maskinongé
  • 18km de sentiers pédestres au Mont-Bélanger – un parc d’éoliennes à proximité, une belle vue garantie!
  • Sentier de 7.5km au parc récréotouristique de Stornoway
  • Sentier de 3km le long des berges de la rivière Felton
  • Le sentier du Morne (2.4km), avec deux boucle accessibles de  1.2km donnant une vue imprenable de 360 degrés sur la région

Pour plus de détails et autres suggestions de sentiers, cliquer ici.

5. Auberges de charme

Auberge du Lac Mégantic

Auberge du Lac Mégantic

Plusieurs options originales s’offrent à vous si vous souhaitez rester dans la région en optant pour un peu plus de luxe et de confort. Pensons notamment à l’Auberge du Lac Mégantic à Piopolis, avec son architecture contemporaine originale (photo) ou encore l’Auberge Les Victorines du Lac, somptueux établissement avec 17 chambres et une table gastronomique, membre du réseau Hôtellerie Champêtre.

MISE À JOUR: Prendre note que l’Auberge du Lac Mégantic est en fait un chalet locatif, très en demande cet été, et non une auberge au sens traditionnel du terme. On vous le recommande quand même 😉

On mentionnera également le gîte Au Vaillantbourg, à Notre-Dame-des-Bois, la porte d’entrée du parc national du Mont-Mégantic, avec sa table gourmande. Pour avoir une liste complète des endroits où dormir, cliquer ici.

6. Une ronde de golf entre amis

Le Club de golf du Lac Mégantic offre un site boisé et panoramique exceptionnel avec des vues à couper le souffle, plusieurs plans d’eau et des allées bien découpées. Le parcours de 18 trous s’étale sur plus de 6350 verges, pour une normale 72. Détails et site web

7. Pour casser la croûte…

Que ce soit à la boulangerie du coin, pour acheter des fromages, des chocolats ou des produits de l’érable, on trouvera certainement une bonne raison d’arrêter dans la région pour y casser la croûte. Plusieurs bonnes tables sont ouvertes et prêtes à recevoir, il ne suffit que de choisir. Voir la liste complète

8. …ou prendre une bière ou un café!

Enfin, il reste encore et toujours la simple option de s’arrêter pour dire bonjour aux résidants de la place et prendre un café. Si vous avez fait du vélo ou marché dans les sentiers, plusieurs terrasses sont ouvertes dont celle de l’Eau-berge, un endroit de prédilection pour les Méganticois. Je rappelle qu’il ne s’agit pas ici de faire du voyeurisme ou du « tourisme catastophe » mais bien d’aider la région par l’apport de dollars touristiques plutôt que de les dépenser ailleurs.

MISE À JOUR: Suite à la parution originale de ce billet, on m’avise que l’Eau-berge est fermé au public pour l’instant, l’endroit agissant en quelque sorte comme quartier-général des services de sécurité à court terme. Ne manquez pas d’y faire un tour plus tard cet été et au courant de l’automne, toutefois!

Après tout, près de 91% du tourisme au Québec provient des Québécoises et Québécois qui voyagent à l’intra-Québec, alors pourquoi ne pas opter pour les Cantons-de-l’Est cet été pour les vacances de la construction, le mois d’août voire les couleurs d’automne? Profitons-en également pour faire un crochet du côté de Mégantic et montrer notre solidarité envers cette région qui en a bien besoin en ce moment, et qui en aura également besoin au cours des mois et des années à venir.

À consulter, le site de Tourisme Cantons-de-l’Est.

À consulter également, le site de La route des Sommets

Frederic Gonzalo
Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 20 années d'expérience en marketing et communications touristiques. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Envoyez-moi le prochain article par courriel.