Blogue de Frederic Gonzalo


8 technologies à surveiller d'ici 2020

8 technologies à surveiller d’ici 2020

Tout semble aller trop vite quand il est question de technologie au quotidien mais il est parfois salutaire de prendre quelques pas de recul pour regarder un peu plus haut, un peu plus loin, et voir ce qui se trame à moyen et long terme. Et de nos jours, le long terme, c’est dans trois ans, soit en 2020!

La firme PwC Global publiait récemment une étude se penchant sur les huit grandes tendances à surveiller, en sondant les PDG de grandes compagnies américaines. Selon eux, en regardant plus  de 150 technologies existantes ou émergentes à travers le monde et les différentes industries, on peut en faire ressortir huit qui ont déjà commencé à révolutionner notre quotidien et qui continueront de faire bouger les plaques tectoniques du commerce à l’échelle internationale.

8 technologies à surveiller d'ici 2020

Voici donc ces huit technologies à comprendre et surveiller :

1. Internet des objets

C’est probablement le terme le plus connu et la technologie avec laquelle vous êtes la plus familière. Pensez Apple Watch, bracelet connecté de type RFID, capteur bluetooth et beacon qui poussent des messages aux smartphones, sans oublier les maisons connectées avec système d’alarme ou de chauffage qu’on peut contrôler par ordinateur, télévisions intelligentes ou voitures intelligents qu’on peut démarrer ou déverrouiller à distance.

La_connectivité_des_choses

2. Réalité augmentée

La réalité augmentée utilise le monde réel pour y afficher des informations (en 2D ou 3D), avec lesquelles l’utilisateur va pouvoir interagir. Un bon exemple récent? La folie Pokémon Go, qui utilise notre environnement et dans lequel vient s’insérer un monde avec des arènes et des petits monstres (pokémons), mais où les centres de ravitaillement, ou poké-stops, sont de véritables endroits.

Plus près de nous, Montréal a visé dans le mile avec son projet Montréal en Histoire, visant à marquer les célébrations du 375e anniversaire de sa fondation en 2017, en lançant une application mobile permettant de mieux suivre les animations projetées sur les façades d’immeubles connus et moins connus du Vieux-Montréal.

3. Réalité virtuelle

La réalité virtuelle quant à elle plonge l’utilisateur dans un monde virtuel modélisé en trois dimensions, dans lequel il est possible de se déplacer et d’interagir. On pense évidemment au casque qui permet de se projeter dans un monde virtuel, mais ce casque peut également venir se greffer à une expérience multi-sensorielle dans le réel, comme on le voit du côté du parc d’attraction La Ronde avec son manège Le Goliath. À une expérience de montagnes russes déjà assez élaborée on vient donc greffer un monde virtuel, question de générer une overdose de stimuli!

RV au manèe Goliath de La Ronde

La réalité virtuelle peut évidemment se décliner pour d’autres besoins, aidant par exemple les ventes pour une destination touristique comme l’a fait le Club Med l’hiver dernier, ou les réservations de salle dans un endroit où on peut visualiser au préalable, ce que font les hôtelts Marriott pour mousser leurs destinations mariage dans les Caraïbes par exemple.

4. Blockchain

Le Blockchain, vous connaissez? Et si je vous dis l’économie parallèle qui repose sur les bitcoins? La définition plus officielle se lit plutôt comme suit:

[blocktext align= »center »]Le blockchain est une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle. [/blocktext]

Dans un contexte financier, c’est une révolution qui est déjà en marche. Saviez-vous que l’on estime qu’il n’y aura plus aucun chèque papier en circulation d’ici la fin 2018 en Amérique du Nord? Nous avons pris l’habitude des virements directs par Interac, quand ce n’est Paypal ou Square. En fait, certains avancent même que le blockchain pourrait être au secteur financier ce que Napster a été pour l’industrie musicale, ou ce que Airbnb est pour l’hôtellerie ou Uber pour l’industrie du taxi…

Lire aussi: Le blockchain est le signal d’alarme d’un secteur financier en crise

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=6WG7D47tGb0[/youtube]

5. Intelligence artificielle

Des algorithmes capables de reproduire des tâches habituellement exclusives à la nature humaine, c’est possible? La science fiction semble effectivement se matérialiser, avec des applications capable de reproduire et « penser » des perceptions visuelles, des prises de décision, de la reconnaissance du langage et de la traduction simultanée. Un logiciel d’intelligence artificielle (IA) réussissait récemment à créer deux pièces musicales, alors que Google marquait les esprits plus tôt cette annéee avec AlphaGO, une intelligence artificielle parvenu à vaincre le champion du monde au jeu de go, le coréen Lee Sedol – il faut savoir le jeu de go, fort populaire en Asie, requiert une forte dose d’intelligence et d’instinct, encore plus qu’aux échecs où Deep Blue, développé par IBM, avait battu Gary Kasparov il y a déjà plusieurs années.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=lcGYEXJqun8[/youtube]

On peut donc s’attendre à voir des fonctionnalités misant sur l’IA proliférer au cours des prochaines années, notamment au niveau des questions et réponses en ligne, et par extension au service à la clientèle où des services automatisés seront mis à contribution. C’est déjà le cas, notamment avec l’agence interactive We Are Interactive, qui lançait récemment son robot BoWAI qui discuter avec la communauté et répond sur la page Facebook de l’entreprise.

6. Impression 3D

On entend aussi beaucoup parler d’impression 3D mais qu’en est-il vraiment? L’impression tridimensionnelle permet de produire un objet réel : un opérateur dessine l’objet sur un écran en utilisant un outil de Conception assistée par ordinateur (CAO). Le fichier 3D ainsi obtenu sera alors envoyé vers un logiciel spécifique qui le découpera en tranches et l’enverra à l’imprimante sera solidifiée de la matière couche par couche jusqu’à obtention d’une pièce finale.

Comment fonctionne l'impression en 3D

Le principe est donc assez proche de celui d’une imprimante 2D classique, mais grâce à l’empilement de ces couches qui crée un volume, on se retrouve dès lors à créer des objets à proprement parler, avec des matériaux allant du papier au métal en passant par le plastique et la cire. On peut ainsi voir des utilisations évidentes en prévisualisation de concepts surtout, en créant des prototypes en production de voitures, d’avions, de bâtiments et de biens de consommation, notamment.

7. Drones

Quand Amazon annonçait, il y a quelques années, son intention d’éventuellement livrer ses colis via une flotte étendue de drones, ces objets volants téléguidés (donc sans pilote), personne n’y croyait vraiment. Du moins, cela semblait relever de la folie, de la science fiction ou d’un heureux mélange des deux. Pourtant, aujourd’hui, on se met à y croire…

Quand les drones effectuent la livraison...
Quand les drones effectuent la livraison…

D’un point de vue militaire, on sait déjà les ravages que font les drones lorsque ceux-ci larguent des bombes à des endroits névralgiques en zones de guerre, avec ce que cela suppose de marge d’erreur et de coûts en vies humaines. On voit également une montée en popularité de vols aériens dans des établissements pénitenciers, où les drones viennent déposer leur cargaison: drogue, armes, biens de consommation interdits, etc.

Il n’en demeure pas moins que le potentiel est là, tant pour créer des visuels (photos, vidéos) à une fraction du coût des productions d’antan par hélicoptère, on réalise maintenant que ce sera une solution à moyen, long terme, pour livrer des contenus et éviter la congestion routière, entre autres.

8. Robots

Un robot peut-il remplacer un humain pour certaines tâches répétitives? Bien sûr, comme on l’a vu depuis la deuxième révolution industrielle et la robotisation des grandes chaînes de montage à l’échelle mondiale. Et si on demandait maintenant à un robot d’en faire un peu plus, comme par exemple assister un être humain dans une tâche plus complexe? Ceci est déjà une réalité dans le domaine de la santé notamment, mais on commence à en voir des exemples en tourisme, notamment dans l’hôtellerie au Japon ainsi qu’en Belgique, où le robot Mario peut vous accueillir dans 19 langues différentes et accomplir plusieurs tâches qui permettront aux employés (les vrais) de vaquer à des tâches plus complexes auprès de la clientèle de l’hôtel.

Évidemment, quand on regarde toutes ces technologies, on peut être pris de vertige en pensant à ce que le future nous réserve. Eh bien justement, aussi bien s’y faire, car le futur c’est maintenant! 🙂

Save

Frederic Gonzalo

Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 25 années d'expérience en marketing, ventes et communications. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Abonnez-vous à l’infolettre hebdomadaire
Nouvelles, tendances et meilleures pratiques du marketing numérique
En savoir plus