Blogue de Frederic Gonzalo

The Olympic Athlete's Hub

Bienvenue aux Jeux Olympiques 2.0 de Londres 2012

Dans quelques jours commenceront les 30e Jeux Olympiques de l’ère moderne à Londres, le plus gros événement sportif au monde qui nous revient uniquement pendant deux semaines à tous les quatre ans.

Vous souvenez-vous des jeux de Beijing, en 2008? Twitter n’existait alors que depuis 2-3 ans, Facebook ne comptait qu’une fraction de son membership actuel, et plusieurs des sites de l’heure n’existait pas encore: Google+, Pinterest, Foursquare, etc. C’est fou ce que l’environnement numérique a évolué en l’espace de ces quatres dernières années, non?

LES MÉDIAS SOCIAUX AU COEUR DE L’ACTION

The Olympic Athlete's Hub

En marge du site internet officiel des Jeux Olympiques, le comité olympique a développé un portail centralisant l’ensemble des activités sur les médias sociaux, en misant sur l’athlète au coeur de la stratégie. On peut s’y inscrire soit via son compte Twitter ou Facebook, puis suivre le ou les athlètes de son choix.

Normal, quand on y pense: ce qui fait la grandeur des Jeux, ce sont les histoires des participants, les drames, les joies, sans oublier les surprises ou les controverses. Pouvez-vous imaginer la saga des patineurs David Pelletier et Jamie Salé, qui avait marqué les jeux olympiques d’hiver 2002 à Salt Lake City, à l’ère des médias sociaux?

Voici les pages officielles sur les grands médias sociaux pour ne rien manquer:

Page officielle des JO sur Facebook

Compte officiel des JO sur Twitter et Compte officiel des Jeux de Londres @London2012

Page officielle des JO sur Google+

Compte officiel des JO sur Foursquare

Pour suivre les JO sur Instagram et Tumblr

FILTRE OU CENSURE?

Malgré cette apparente volonté de proposer un portail riche en conversations et commentaires issus des athlètes, fans et la population, il sera intéressant de voir comment seront gérés tous les flux de tweets et publications qui jailliront très certainement, surtout dans l’éventualité où un athlète juge ou officiel commettrait un faux-pas.

D’ailleurs, le comité organisateur a produit et fait circuler une politique d’utilisation des médias sociaux, controversée en raison de son souci de (trop) contrôler les messages qui seront faits durant la quinzaine olympique.

On peut comprendre l’organisation de protéger les ententes commerciales qui se chiffrent en millions, voire en milliards de dollars notamment avec des commanditaires qui souhaitent préserver le haut du pavé. Mais que fera-t-on si un athlète fait un commentaire « innocent » où on semble blâmer un juge ou un compétiteur? Ou si une vedette fait une remarque jugée raciste?

Ces premiers jeux « sociaux » nous amènent effectivement dans les premiers jeux de l’instantané, avec les risques inhérents que cela suppose. Il sera intéressant de voir les dérapages éventuels mais surtout, comment se fera la gestion desdits dérapages sur les médias sociaux…

SUR QUEL APPAREIL SUIVRE LES JEUX?

Device to watch Olympic gamesL’autre révolution, quand on compare aux éditions du passé, se trouve dans les appareils qui seront sollicités pour suivre les compétitions. Certes, le téléviseur préserve sa domination comme appareil technologique de prédilection, mais cela ne veut pas dire que les gens regarderont le tout les bras croisés. Au contraire!

Selon un sondage effectué par TechBargains auprès d’internautes américains, 27% des gens sondés ont l’intention d’utiliser leur téléphone intelligent pour suivre les Jeux, alors que 31% le feront à partir de leur tablette numérique (iPad). Ce qu’on ne doit oublier, toutefois, c’est qu’une grande majorité des 94% qui consommeront les Jeux via leur téléviseur le feront en même temps qu’ils seront actifs sur les médias sociaux, via leur téléphone intelligent, tablette ou ordinateur portable.

D’ailleurs, tous les records d’achalandage de tweets par seconde ont eu lieu lors d’événements télévisés, notamment lors d’événements sportifs comme le football (Super Bowl) ou le soccer en Europe. On doit donc s’attendre à une véritable frénésie sur Twitter durant ces jeux olympiques, comme en fait foi l’infographie réalisée par socialmediadelivered.com

London 2012 on Twitter infographic

Si vous souhaitez télécharger une application mobile pour suivre les Jeux, je vous recommande les deux choix suivants:

  1. Téléphone intelligent: Application CTV Olympics London 2012, disponible sur iOs et Android.
  2. Tablette numérique: Bible numérique des JO 2012, développée par La Presse, disponible sur iPad seulement (iOS 5).

Bible numérique des JO 2012

Pour une liste plus exhaustive d’applications mobiles, cliquer ici

À défaut d’être sur place, plus que jamais les technologies nous permettront de vivre en temps réel le feu des émotions qui seront sans aucun doute au rendez-vous. La devise des Jeux devra peut-être être revisitée: Citius, Altius, FortiusSocialus? Plus vite, plus haut, plus fort… et plus social?

Que les Jeux commencent!