Blogue de Frederic Gonzalo


Frederic Gonzalo 50 ans

Se réinventer à 50 ans!

Je sais, je sais… ça me fait mal, juste de l’écrire. Mais voilà, je vais célébrer mon 50e anniversaire de naissance dans quelques jours! Et dans le contexte des 18 derniers mois pandémiques, vous comprendrez que cela amène son lot de réflexions et questionnements. Permettez que je les partage avec vous aujourd’hui, tant d’un point de vue personnel que professionnel.

via GIPHY

Doit-on absolument se réinventer?

Quand la Covid-19 a fait son apparition dans notre quotidien dès mars 2020, rappelez-vous le mot d’ordre qu’on répétait jusqu’à plus soif: se réinventer. Tout le monde devait le faire, même si parfois cela s’avérait impossible. On cherche encore comment un restaurant haut de gamme pourrait faire vivre la même expérience en commandes pour emporter.

Certes, les organisateurs d’événements ont pris le virage virtuel ou hybride, les entreprises ont laissé place au travail à distance et même le système d’éducation a pris le virage numérique. Mais un spectacle de théâtre ou un concert, c’est plus difficile à transposer devant un écran sans perdre l’énergie de la salle, des spectateurs et l’interaction avec les artistes.

Le syndrôme de l’imposteur

Personnellement, la question me taraude depuis quelques années déjà, soit bien avant l’arrivée de cette pandémie. Pas toujours facile d’être un spécialiste et vulgarisateur du web et des médias sociaux quand on voit la vitesse à laquelle cet univers évolue. J’adore présenter devant un public, que ce soit pour une conférence de 45 minutes ou une formation d’une demie journée. Heureusement, j’avais déjà entamé le virage vers les webinaires dès 2018, alors la dernière année aura servi de catalyseur à ce niveau. Mais tout comme pour les spectacles et les concerts, la chimie n’est pas la même en virtuel et le contact humain y perd au change.

Frederic Gonzalo, conférencier et formateur en marketing numérique
Je donnais récemment un atelier sur le placement publicitaire dans Facebook. En l’espace de quelques jours, j’ai dû remplacer quelques diapositives car l’information change si souvent…

Enfin, avoir 50 ans, dans un monde où ce sont les Milléniaux, pour ne pas dire la Génération Z, qui font la pluie et le beau temps… comment dire, j’ai parfois l’impression d’être un imposteur. Comme quand je parle des tendances sur TikTok ou des plus récents filtres Snapchat. Mais bon… ma spécialité est de vulgariser ces informations et en extraire la pertinence stratégique pour les entreprises. Je pense que le besoin sera encore là pour un certain temps, non? 😉

Primeur

Puisqu’on parle de se réinventer, j’en profite pour vous annoncer une primeur. À partir de septembre, je serai chargé de cours à l’UQAM dans le programme de tourisme et hôtellerie! J’y donnerai le cours de marketing du tourisme, ce qui devrait me permettre de révisiter les fondements avec la relève de demain!

L’importance de prendre soin de soi

Un autre constat qui saute aux yeux résulte des nombreuses consultations que j’ai faites au cours des dernières semaines, surtout avec des entreprises du domaine touristique. Le staff manque partout, et il est fatigué, à bout de souffle. L’épuisement professionnel en guette plus d’un et c’est vrai également pour les travailleurs du domaine de la santé et dans plusieurs industries. C’est une résultante directe de la pénurie de main d’oeuvre à laquelle on fait face présentement.

Lire aussi (en anglais): 5 ways to mitigate shortage of labor in hospitality

Il sera donc important de reconnaitre cet aspect et de bien traiter vos employés. On devra également faire preuve de bienveillance à l’égard des travailleurs qui doivent effectuer leurs tâches dans des conditions souvent non-optimales.

« Le monde entier est à court d’employés. Soyez respectueux envers ceux qui se sont présentés » – source anonyme, photo d’une vitrine de restaurant.

Prendre soin du corps et de l’esprit

À l’orée de mes 50 ans, je suis dans la meilleure forme physique des 30 dernières années, nul doute. J’ai perdu plus de dix livres au cours des derniers mois, je m’entraine régulièrement et je cours trois à quatre fois par semaine. Même souci au niveau de l’alimentation, ce que je n’ai pas toujours eu par le passé. Mais là où je devrai me concentrer dorénavant est sur le côté psychologique.

Un esprit sain dans un corps sain, certes. Mais la vérité, c’est que je roule la pédale au tapis depuis quelques années, et cela est encore plus vrai depuis mai 2020 quand la business a repris en fou. Comme travailleur autonome, il n’est pas inhabituel de travailler les soirs et weekends. Je n’ai pas vraiment pris de vacances en 2021, hormis quelques journées ça et là. Ce n’est pas suffisant pour recharger la batterie complètement, comme on dit.

Sortie de jogging lors d’un récent passage à Thetford Mines

Je vais donc travailler sur cet aspect au cours des mois et années à venir. Avec une attention toute particulière pour éviter les gens toxiques qui, fort heureusement, ne sont pas légion dans mon univers!

Reconnaitre le passé

Enfin, le dernier élément est non le moindre. Il s’agit d’être reconnaissant envers le chemin parcouru, envers les gens que l’on a côtoyé ou avec qui on a travaillé ou collaboré.

Pour une entreprise, cela peut passer par la célébration d’anciens dirigeants, des fêtes d’employés ou tout simplement le bon vieux BBQ estival ou party de Noël. Évidemment, les choses auront changé dans le contexte actuel qui restreint les rassemblements. Ce qui ne veut pas dire qu’on doit rien faire, ou passer certains jalons importants sous silence.

Un parcours qui évolue

De mon côté, je continue de perfectionner mes sujets tout en cherchant de nouvelles opportunités, comme je le mentionnais un peu plus haut. Toutefois, ma passion réside dans le marketing et les communications, surtout dans l’industrie du tourisme et de l’hospitalité. Mais pas que!

Bref, je vais continuer de travailler à partir de mes forces et mon expertise des 25 dernières années auprès d’entreprises de toutes tailles. L’important sera de continuer de m’entourer de précieuses ressources qui continuent de m’appuyer au fil du temps – Merci, hein, Yhoanis? 😉

Restez à l’affût, car de nouveau projets devraient être dévoilés au courant de l’automne mais surtout pour l’année 2022. Car comme on dit, si on n’avance pas, c’est qu’on recule!

Frederic Gonzalo

Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 25 années d'expérience en marketing, ventes et communications. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Abonnez-vous à l’infolettre hebdomadaire
Nouvelles, tendances et meilleures pratiques du marketing numérique
En savoir plus