Blogue de Frederic Gonzalo

Comprendre les algorithmes et le fonctionnement des plateformes

Les algorithmes des réseaux sociaux : explications et fonctionnement

Selon le dictionnaire Larousse, le nom masculin algorithme désigne un « ensemble de règles opératoires dont l’application permet de résoudre un problème énoncé au moyen d’un nombre fini d’opérations.»

Pour faire plus simple, l’algorithme est un code mathématique de classification et d’analyse de données que chaque internaute donne au système en temps réel. La méthode réalise des opérations de filtrage selon les codes programmés. L’objectif de l’algorithme est de vous séduire le plus longtemps possible pour que vous restiez sur sa plateforme sociale. Ainsi, les entreprises ont envie d’investir temps et argent sur le réseau où il y a le plus de clients potentiels.

Les algorithmes sont uniques à chaque plateforme et évoluent avec les changements de comportements au fil du temps. C’est pour cette raison qu’il est difficile de les maîtriser.  Pour y arriver, il faut rester informé des mises à jour fréquentes pour toutes les plateformes. Cet article brosse un survol sur la logique des grands réseaux populaires.

Comprendre Facebook, ce mal nécessaire!

Comprendre les algorithmes de la plateforme Facebook.

Pensez comme l’algorithme de Facebook en 2021 n’est pas une mince affaire, je vous en parlais récemment dans l’article Facebook, t’es pénible, tu sais?

Nous savons que Facebook utilise une quantité incalculable de signaux de classement clés pour qu’une publication s’affiche en haut de votre fil d’actualité.  Cela dit, Facebook invoque les quatre mêmes signaux de classement.

  1. Relation : les publications qui sont placées dans votre fil d’actualité proviennent de personnes, d’entreprises, de personnalités publiques avec lesquelles vous interagissez. Plus vous aimez et commentez, plus votre mûr est diversifié.
  2. Type de contenu : quel type de contenu vous fait interagir? La vidéo, les liens, les textes, etc. 
  3. Popularité : la popularité de la publication est aussi un facteur qui entre en ligne de compte dans le classement. Plus il y a de réactions et de commentaires, plus la publication gagne en notoriété, plus elle est diffusée dans le fil d’actualité d’utilisateurs.
  4. Récence : la publication vit depuis combien de temps? Une publication de ce matin a plus de chance d’être poussée par l’algorithme qu’une publication d’il y a une semaine.

Pour vous tailler une place, il est impératif d’établir une stratégie de contenu organique et payante. Autrement dit, jumeler des publications organiques et des campagnes de publicités payantes. Finalement plus vous interagissez avec les contenus qui vous intéressent plus vous voyez ce que ces personnes, entreprises et marques ont à vous proposer comme publications.

Conseils de gestionnaire de réseaux sociaux

L’algorithme de la plateforme accorde une grande importance aux contenus partagés. Les publications qui acquièrent le plus d’interactions auront plus de chance d’être diffusées une deuxième fois par Facebook sur les fils d’actualité. Avec son système de classement, depuis quelques années, la plateforme accorde plus d’importance aux commentaires qu’aux simples réactions J’aime 👍. Enfin, avec Facebook, il est primordial de retenir que la meilleure heure pour vos publications et l’heure la mieux adaptée à votre public cible. 

Les stories et les reels: contenu gagnant pour déjouer l’algorithme de Facebook

Les stories Facebook ne sont pas classées comme les publications puisqu’elles sont éphémères. D’après Facebook, les stories agissent à stimuler le trafic sur votre site web. Nous avons compris à partir de mon dernier article de blogue sur les types de format que les dernières années ont été celles des diffusions en direct sur Facebook.

Pendant la pandémie, alors que les populations se sont retrouvées confinées, le visionnement de la vidéo en direct sur le média social a augmenté de 50%. On sait que la vidéo en direct n’est pas prête de disparaitre de nos écrans. Pour les entreprises la transition est à envisager puisqu’elles génèrent six fois plus d’engagement que la vidéo normale. Il sera intéressant de voir comment les reels – les formats TikTok à la sauce Facebook et Instagram – viendront contribuer également à un positionnement favorable dans l’algorithme de la plateforme.

NOTE: La qualité et la durée de vos vidéos sont des indicateurs de classement pour l’algorithme de Facebook. Elles précisent si l’internaute a visionné votre vidéo du début à la fin. 

L’algorithme de LinkedIn; plus facile à comprendre

Comptant dorénavant près de 800 millions d’utilisateurs actifs, LinkedIn est le seul média social orienté vers les professionnels, surtout dans une perspective inter-entreprises (B2B). Prisé autant par les recruteurs que par les candidats en recherche d’emploi, LinkedIn s’avère également un puissant outil de ventes lorsqu’on l’utilise à des fins de recherche, de réseautage et d’acquisition de prospects.

Si vous désirez en savoir plus sur les possibilités d’affaire avec LinkedIn, j’ai créé, pour les entreprises, une formation en ligne « Développez vos affaires avec LinkedIn » où je mets l’emphase sur le rôle de LinkedIn pour les marques. 

Le système de classement de la plateforme LinkedIn a plusieurs ressemblances avec l’algorithme de Facebook. Lorsque vous lancez l’application LinkedIn sur votre appareil mobile ou que vous consultez la plateforme depuis un ordinateur, l’information montrée dans votre fil de nouvelles est régie par un algorithme personnalisé selon une panoplie de facteurs. Rien de surprenant jusqu’ici, vous êtes dorénavant habitués aux algorithmes qui sévissent.

Des variables différentes pour un algorithme distinct

Comme on peut le voir dans l’exemple ci-dessus, le fil de nouvelles est présenté par défaut sous la lorgnette de la « pertinence », mais on peut très bien changer cet aspect pour voir les nouvelles dans leur ordre chronologique de parution. La question demeure néanmoins: comment LinkedIn juge-t-il de la « pertinence » des contenus à nous montrer? Comme Facebook, les variables de l’algorithme de L’inkedIn sont composées de quatre variables importantes.

  1. La qualité du contenu : dès que vous publiez du contenu sur LinkedIn (statut en format texte, image, vidéos, lien sortant, etc.), l’algorithme jugera ce contenu automatiquement selon trois niveaux possibles, à savoir s’il s’agit de spam (pourriel), d’un contenu de basse qualité, ou d’un contenu de qualité.
  2. Niveau d’interaction : Assumant que votre publication ait passé le premier filtre et qu’il soit considéré de qualité, le contenu s’affiche donc temporairement dans le fil de nouvelles d’autres utilisateurs LinkedIn. À ce stade-ci, l’algorithme surveille essentiellement les interactions – ou l’engagement – que suscite votre contenu. 
  3. Votre crédibilité : Le troisième filtre est moins évident, plus subtil. Il réfère à la personne qui produit les contenus, et la crédibilité perçue par LinkedIn pour cette personne. En d’autres mots, si vous avez un historique de créer des publications qui suscitent la conversation et de l’engagement, LinkedIn tient compte de cet aspect.
  4. Intervention humaine : Les trois niveaux de filtres précédents sont entièrement automatisés par l’entremise de bots et d’un algorithme sophistiqué. Au quatrième et dernier niveau, l’intervention se fait par des employés de LinkedIn, qui peuvent décider de mettre de l’avant une publication ou un article au sein d’un canal dédié, par exemple, au recrutement, au management ou divers autres sujets d’intérêts pour les communautés actives sur LinkedIn.

Quelques bonnes pratiques à adopter avec LinkedIn

Créer des contenus en fonction des objectifs du réseau. LinkedIn sera donc porté à favoriser des contenus en lien avec trois aspects en particulier :

1Varier les types de contenus

Ceci n’est pas spécifique qu’à LinkedIn, mais demeure toujours aussi vrai. Il vaut mieux avoir un mix de contenu que de toujours publier des liens externes: citations, infographies, vidéos, photos, textes, etc.

2Accroitre votre réseau

C’est une simple équation mathématique, mais il va sans dire que LinkedIn donnera plus de poids à une publication efficace faite par un utilisateur auprès de ses 10,000 relations comparativement à un autre utilisateur qui en aurait que 1,000. Attention, toutefois, à ne pas tomber dans le panneau des gens qui envoient des invitations à tout vent, sans texte d’introduction, uniquement pour « faire croitre » leur réseau.

3- Impliquer les employés

Lorsqu’une page d’entreprise publie un contenu, il est de bonne guerre de demander aux employés de cette entreprise de partager la publication auprès de leur réseau respectif. Cela contribue à la performance de la publication en question, et augmente la portée tout comme le potentiel d’engagement qui en découle. Assurez-vous que vos employés incluent l’entreprise dans leur profil et qu’ils s’abonnent à la page d’entreprise pour pouvoir partager les contenus.

4-Suivre les influenceurs LinkedIn

Un dernier truc: il existe habituellement, pour chaque industrie ou communauté d’intérêts, un ou plusieurs influenceurs qui partagent des contenus intéressants. Assurez-vous de suivre ces individus et de partager leurs contenus, tout en ayant vous-mêmes une stratégie de publication et une fréquence en tête afin de publier régulièrement tout au long de l’année.

N’oubliez pas de penser vos contenus en fonction de la réalité mobile, car c’est à travers l’application mobile de LinkedIn que près de 60% des utilisateurs consomment les publications.

Instagram, l’incomprise de plusieurs!

Les changements de l’algorithme d’Instagram ont toujours été source de secret et d’hypothèse pour les gestionnaires de réseaux sociaux. Les dernières données de 2019 nous indiquent que les internautes passent en moyenne, par jour, 27 minutes sur la plateforme. Comme pour les autres médias sociaux, la tendance sera certainement à la hausse à cause de la pandémie.

L’algorithme d’Instagram est régi par trois importants signaux de classement

1- Le facteur intérêt est puissant

Il fera défiler des contenus que vous regardez souvent. Diversifiez votre contenu et vous aurez des contenus divertissants. 

2- Le timing de la publication

La durée de vie d’une publication est aussi un facteur dominant l’algorithme de l’application Instagram. Publiez quand votre audience est ligne sinon votre publication passera complétement dans le beurre. 

3- La relation et qualité du contenu

Instagram s’intéresse davantage à la qualité du contenu qu’au temps que les internautes passent sur une publication. L’algorithme mettra de lavant les comptes où vous réagissez le plus souvent. Les entreprises ont tout intérêt à échanger avec leurs utilisateurs pour voir leurs publications défiler en haut des fils d’actualités. Le média diffuse les publications les plus populaires depuis votre dernière utilisation, pensez à consulter votre calendrier éditorial et ainsi éviter le syndrome de la page blanche.

L’algorithme d’Instagram repose sur plusieurs variables, dont trois principales (intérêt envers une publication, le timing, et la relation avec la page/utilisateur) et trois secondaires (fréquence de publication, nb d’abonnés, niveau d’utilisation)

L’algorithme d’Instagram est comme tous les autres, il demande une analyse de vos statistiques avant de vous lancer dans la jungle des publications. Référez-vous en tout temps à vos statistiques pour élaborer votre stratégie de contenu sur Instagram. Faites preuve de créativité avec vos propres stories, car elles peuvent se retrouver dans le menu « Explorer » de l’application.

TikTok l’incontournable du présent et du futur

La croissance de TikTok ne se dément pas depuis les derniers 18 mois!

Il m’est impossible de vous parler des algorithmes de toutes les applications de médias sociaux, mais je ne peux pas terminer ce billet sur les algorithmes sans vous parler de TikTok. On se rappelle que l’application est depuis 2019 la 2e application la plus téléchargée à l’échelle mondiale.

L’algorithme se base sur une série de facteurs tels que : le nombre de personnes présentes dans la vidéo, les objets voyants (une montre, un breuvage), et l’endroit où la vidéo est tournée. L’audio est retranscrite pour une bonne compréhension du contenu. Un peu comme pour le SEO, les métas descriptions de la vidéo sont aussi des facteurs de classement de l’application en forte croissance. Ainsi, les auteurs ont tout intérêt à bien titrer leur contenu et à appliquer une bonne pratique de l’utilisation des hashtags.

TikTok est le média social où l’utilisateur passe le plus de temps sur une base quotidienne, soit 52 minutes en moyenne. Mais si on creuse un peu plus, on constate que chez les jeunes de 4 à 15 ans (oui, vous avez bien lu), la moyenne quotidienne est plutôt de… 80 minutes par jour! Pour en lire plus sur les dernières statistiques de TikTok, je vous invite à lire l’article 13 stats tiktok en 2021.

Un algorithme très différent

La plus grande différence entre TikTok et les autres médias sociaux réside justement dans la manière que l’algorithme nous présente des contenus. Sur TikTok, on nous présente des contenus en fonction de nos intérêts et comportements antérieurs sur la plateforme. Sur Facebook, Instagram ou Linkedin, la prémisse est d’abord de nous présenter des contenus en fonction des pages que l’on suit ou des gens avec qui nous sommes connectés.

Cette différence est fondamentale!

Cela veut ainsi dire qu’on peut souvent voir des contenus qui sortent du champ gauche, sur TikTok. Découvrir de nouveaux utilisateurs ou de nouvelles tendances. Alors que sur Facebook ou Instagram, par exemple, ce sont des contenus en provenance des gens de notre réseau. Ou de la part d’entreprises auxquelles nous sommes abonnés. Une expérience fort différente, il va sans dire!

2 réponses à “Les algorithmes des réseaux sociaux : explications et fonctionnement”

  1. […] Pour faire plus simple, l’algorithme est un code mathématique de classification et d’analyse de données que chaque internaute donne au système en temps réel. La méthode réalise des opérations de filtrage selon les codes programmés. L’objectif de l’algorithme est de vous séduire le plus longtemps possible pour que vous restiez sur sa plateforme sociale. Ainsi, les entreprises ont envie d’investir temps et argent sur le réseau où il y a le plus de clients potentiels.Les algorithmes sont uniques à chaque plateforme et évoluent avec les changements de comportements au fil du temps. C’est pour cette raison qu’il est difficile de les maîtriser.  Pour y arriver, il faut rester informé des mises à jour fréquentes pour toutes les plateformes. Cet article brosse un survol sur la logique des grands réseaux populaires.  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.