5 éléments essentiels pour créer une infolettre réussie


9 mai 2017

Avec la popularité grandissante des médias sociaux et l’émergence d’applications éphémères, on oublie parfois l’importance du courriel. Saviez-vous que 91% des consommateurs consultent leurs courriels sur une base quotidienne ? Non, le courriel n’est pas mort. C’est encore un très bon moyen de rejoindre sa clientèle. Toutefois, l’utilisateur moyen reçoit approximativement 147 courriels par jour et supprime à peu près 48% d’entre eux. Alors, comment se démarquer ?

Avant toute chose, vous devez structurer et préparer votre infolettre. Quel sera le but de votre envoi ? Voulez-vous augmenter votre visibilité, susciter un achat/conversion, ou plutôt générer des abonnements/pistes de vente ? Votre objectif vous aidera à déterminer le type d’infolettre que vous partagerez avec vos abonnés.

Prenez le temps de bien vous préparer. Par la suite, optimisez votre infolettre grâce à ces cinq éléments-clés.

1. Définissez le bon objet de courriel

Quelles sont les premières choses que vous voyez lorsque vous consultez votre boîte de réception ? Le nom de l’expéditeur, l’objet et l’accroche de chacun de vos courriels. Avez-vous pensé à optimiser ces informations ? 47% des destinataires ouvrent un courriel selon l’objet de celui-ci. C’est le facteur le plus déterminant quant à l’ouverture et à la lecture de votre infolettre.

Bien définir l’objet, ou titre, de votre infolettre

Alors, comment écrire un objet de courriel invitant ?

Afin d’améliorer votre taux d’ouverture, vous devez avoir un objet de courriel intéressant, intriguant, provocant ou même drôle. Voici quelques conseils à retenir lors de la création de l’objet de votre infolettre :

  • Personnalisez votre texte avec les données disponibles sur vos clients. Le taux d’ouverture d’une infolettre peut même augmenter de 20% si l’objet du courriel est personnalisé pour le destinataire, avec son prénom par exemple.
  • Insérez des numéros, ceux-ci attirent plus l’attention du lecteur ;
  • Employez un style ou un ton familier et authentique, imaginez que vous écrivez à un ami ;
  • Soyez amusant, incluez des références musicales ou cinématographiques ;
  • Transmettez un sentiment d’urgence afin d’inciter le destinataire à ouvrir votre courriel plus rapidement, avec une date limite par exemple ;
  • Utilisez entre 6 et 10 mots et moins de 50 caractères, ou entre 20 et 32 caractères pour des résultats optimaux sur mobile ;
  • N’utilisez pas le mot « infolettre » et évitez les termes en lien avec la vente ou qui pourraient être considérés indésirables.

L’outil CoSchedule aide à trouver de meilleurs titres pour vos envois

Lorsque vous aurez choisi le parfait objet pour votre infolettre, n’hésitez pas à le tester à l’aide de CoSchedule Headline Analyzer (en anglais seulement), un outil gratuit qui permet d’évaluer rapidement vos titres.

2. Profitez de l’accroche pour inciter la lecture

De plus, profitez de l’accroche de votre infolettre pour attirer davantage l’attention du lecteur. L’accroche (ou preheader) consiste en la première ligne de votre infolettre. Ce texte apparaît tout de suite après l’objet du courriel dans votre boîte de réception. La plupart des boites de courriel mobiles affichent entre 75 et 100 caractères d’accroche, donc portez attention aux 5 à 8 premiers mots de votre infolettre. Il s’agit là d’un bon moyen supplémentaire d’inciter le lecteur à ouvrir votre courriel.

L’expéditeur, l’objet et l’accroche de votre infolettre sont les principaux éléments qui détermineront si votre courriel sera ouvert, ignoré ou supprimé. Cela peut paraître simple, mais ne sautez surtout pas cette étape !

3. Optimisez votre infolettre pour le mobile

75% des gens suppriment les courriels qui ne s’affichent pas bien sur mobile. Pour attirer l’attention du lecteur, vous devez avoir un design accrocheur qui apparaît bien sur tous les appareils. Votre infolettre doit donc être responsive ou mobile-friendly :

  • Priorisez un format à une colonne avec une largeur de 600px et moins ;
  • Utilisez une police assez large pour faciliter la lecture, de minimum 16px ;
  • Pour faciliter les clics, utilisez de larges boutons d’action et ne placez pas plusieurs liens près les uns des autres ;
  • Utilisez des images au format réduit pour diminuer le temps de chargement ;
  • Assurez-vous que le contenu s’affiche bien même sans images et n’oubliez pas d’ajouter du texte alt à vos images.

Votre contenu doit se lire facilement autant sur un ordinateur de table que sur un appareil mobile. Alors, testez votre infolettre sur différents appareils afin de vous assurer que l’affichage de votre infolettre soit optimal.

4. Créez du contenu de qualité adapté à votre clientèle

L’utilisateur moyen consacre 51 secondes à lire une infolettre. C’est très peu de temps ! Saurez-vous captiver son attention et susciter une action de sa part en moins d’une minute ?

Exemple d’infolettre promotionnelle envoyée par Hard Rock Hotels

Tout comme le contenu publié sur les médias sociaux, votre infolettre ne doit pas devenir un canal de vente. Optez plutôt pour du contenu éducationnel et informatif. Seulement 10% de votre contenu devrait être promotionnel. Rappelez-vous que le but d’une infolettre est d’informer et de créer une relation de confiance avec ses abonnés. Concentrez-vous sur les besoins de votre clientèle, répondez à leurs questions et partagez votre expertise. N’hésitez pas à partager vos articles de blogue les plus populaires. Puis, si vous voulez annoncer de nouveaux produits ou services, commencez toujours par mettre de l’avant les bienfaits de ceux-ci avant de décrire leurs fonctionnalités.

N’oubliez pas que votre contenu sera fort probablement consulté sur un appareil mobile, donc soyez concis et clairs ! Votre contenu ne devrait pas être trop long, ni trop condensé.

Voici quelques idées de contenus que vous pouvez inclure dans votre infolettre :

  • Vos récents articles de blogue ;
  • Vos articles de blogue les plus populaires ;
  • Des événements ou fêtes à ne pas oublier qui s’agencent bien avec le sujet de votre infolettre ;
  • Le partage de ressources, outils ou liens intéressants ;
  • Des nouvelles d’actualité, sur votre domaine ou à propos de votre entreprise ;
  • Vos webinaires, projets, ebooks ;
  • Vos récentes vidéos YouTube ou albums-photos ;
  • Vos offres et promotions.

Bref, tout ce qui peut intéresser votre lectorat.

5. Utilisez un seul appel à l’action

Idéalement, vous ne devez utiliser qu’un seul appel à l’action (CTA). En effet, vous aurez plus de chances de conversion si vous incitez le lecteur à n’entreprendre qu’une seule action. Après avoir réussi à convaincre l’utilisateur d’ouvrir votre courriel et de le lire, vous devez maintenant l’inciter à agir. Pour y arriver, votre appel à l’action doit être :

  • Clair ;
  • Autoritaire ;
  • Direct ;
  • Immédiat ;
  • Bénéfique pour le lecteur ;
  • Et surtout, proposé en contexte.

Comme votre infolettre sera consultée rapidement et sur différents formats d’appareils, il est recommandé de toujours positionner votre appel à l’action dans le haut de votre infolettre. L’appel à l’action devrait toujours être une des premières choses que voit le lecteur. Si vous décidez d’inclure des appels à l’action secondaires avec d’autres blocs de contenus importants, assurez-vous d’inclure un appel à l’action clair et spécifique après chaque bloc de contenu. La navigation à travers votre infolettre doit être intuitive, rapide, mais efficace.

Plusieurs autres éléments sont également essentiels à la réussite d’un envoi courriel, comme par exemple l’heure ou la fréquence d’envoi de votre infolettre. Y a-t-il un jour de la semaine ou une heure qui vous rapportera un plus haut taux d’ouverture ? Tout est une question de timing !

Vous êtes curieux et souhaitez en savoir plus ? Je vous invite à visionner mon webinaire sur les 10 bonnes pratiques pour la création d’une infolettre!

Save

Save

Save

Frederic Gonzalo
Frederic Gonzalo

Conférencier et stratège cumulant plus de 20 années d'expérience en marketing et communications touristiques. Consultant depuis le début de 2012, j'offre des services de planification stratégique et formation en médias sociaux et marketing numérique pour petites et grandes entreprises.

Envoyez-moi le prochain article par courriel.