Blogue de Frederic Gonzalo

Tendances marketing numerique 2023

Les tendances 2023 en marketing numérique

La semaine dernière je partageais avec vous cinq tendances identifiées par ChatGPT – cette interface d’intelligence artificielle qui produit des contenus d’une pertinence et fluidité remarquables – au niveau du web et des médias sociaux. Permettez que je vous fasse maintenant part de mes prédictions, à ma manière, c’est-à-dire bonifié d’exemples pratiques et d’un peu plus de perspective (en tout cas je nous le souhaite 😜)

1. Le marketing de contenu et l’intelligence artificielle

On parle bien sûr beaucoup de ChatGPT, qui a été développée par la firme OpenAI. Mais cette solution n’est pas la seule, ni forcément la meilleure. On voit déjà des applications d’intelligence artificielle créer des campagnes publicitaires, rédiger des contenus (exemple: Jarvis) ou encore régler des équations complexes dans diverses industries, du manufacturier à l’industriel en passant par la mode ou l’ingénierie.

Vous êtes dubitatif vis-à-vis de l’intelligence artificielle? C’est normal. On nous promet souvent LA prochaine révolution. Pensons notamment au métavers, qui tarde à décoller. Mais l’IA est déjà là. Le PDG de Google, Sundar Pichai, déclarait d’ailleurs récemment que « l’intelligence artificielle aura plus d’impact que le feu et l’électricité sur la civilisation humaine« . Enflure verbale ou prognostic véritable? On verra bien.

Lire aussi: ChatGPT sonnera-t-il le glas de la domination de Google?

L’IA au service du contenu

Car voilà, la véritable tendance marketing pour 2023 est celle de la création de contenu. Or, plus souvent qu’autrement, l’irritant principal mentionné par les entreprises est le manque de temps. Quand ce n’est le manque de ressources. Que ce soit pour tenir à jour le site web, publier sur les médias sociaux ou envoyer des infolettres, il s’agit d’un travail qui demande du temps et une certaine expertise.

Pour se démarquer de la compétition ou pour faire connaitre nos produits et services, on sait qu’une bonne stratégie de contenu doit se déployer sur les bonnes plateformes, soit celles où se trouvent nos clientèles cibles. Or, il sera intéressant de voir si et comment les PME feront bon usage des interfaces d’intelligence artificielle pour générer du contenu. Et court-circuiter plusieurs irritants qui empêchaient de pouvoir véritablement performer dans l’univers numérique!

2. Le marketing des données – surtout les données primaires!

Vous avez entendu parler de la fin des cookies? On en parle beaucoup depuis 2021, quand Apple a décidé de sévir et cesser de tracer les utilisateurs dans ses plateformes, sur Safari ou dans iOS avec les iPhones. Google annonçait qu’il ferait de même en 2022, pour repousser le tout à 2023 et maintenant à 2024. Mais qu’en est-il au juste?

Essentiellement, il devient de plus en plus difficile, pour ne pas dire impossible, de « suivre » un utilisateur sur les différents sites visités lors d’une session en ligne. Grâce au cookie – un fichier déposé par le navigateur sur votre ordinateur lorsque vous surfez sur internet – on pouvait vous recibler avec de la publicité. Une technique fort populaire sur les médias sociaux, notamment dans l’univers de Meta (Facebook, Instagram et les réseaux d’audience). Il s’agissait de données provenant de plateformes tierces, ou du third-party data dans la langue de Shakespeare!

Les 4 niveaux de collecte de données
Les 4 niveaux de collecte de données

Avec ce reciblage qui devient caduque, les stratèges marketing voudront dorénavant miser sur les données primaires, c’est-à-dire les données de niveau zéro ou de premier niveau (voir tableau ci-dessus).

Je m’attends ainsi à voir les entreprises mettre l’emphase plus que jamais sur la collecte de données. Que ce soit via des programmes de fidelité ou de reconnaissance, via des concours ou des initiatives pour mieux connaitre la clientèle, les PME qui font cet effort verront leurs efforts récompensés à moyen et long terme. Car la collecte de données, puis son analyse subséquente, est un execrice de longue haleine!

Lire aussi: Pourquoi vous devez passer à Google Analytics 4 dès maintenant

3. Le marketing de recherche, du SEO au social search

La recherche en ligne se trouve également bouleversée ces temps-ci. D’une part, il y a le phénomène du Zero-Click Search qui prend de l’ampleur – je vous en parlais dans cet article tout récemment. Ainsi, de plus en plus d’utilisateurs font des recherches sur Google sans forcément se rendre à votre site web. Près d’un utilisateur sur deux, en fait!

Pour les PME, cela pose le défi d’assurer une présence et une gestion dynamique dans leur profil d’entreprise sur Google. Sans parler des sites tiers où votre organisation met de l’avant ses produits et services, car on voudra rejoindre et convaincre le consommateur là où il se trouve, ce qui n’est pas forcément sur votre site web.

Ceci étant dit, on voudra continuer de travailler sur le référencement naturel (SEO) de son site web afin que celui-ci soit le plus efficace possible, et le plus pertinent possible, vis-à-vis des requêtes faites par les utilisateurs.

Lire aussi: 10 facteurs clés pour un référencement optimal

La recherche via les médias sociaux

Ensuite, il y a la montée en puissance du social search. Saviez-vous qu’en 2021, TikTok était la plateforme qui avait eu le plus de trafic au monde, encore plus que Google? Plus encore, saviez-vous que pour 75% des utilisateurs de la génération Z (âgés de moins de 25 ans), c’est sur TikTok qu’on va se renseigner sur la politique et les enjeux sociaux?

Les médias sociaux sont de fabuleux outils de découvrabilité pour vos produits et services, via le marketing de contenu justement (voir la première tendance, mentionnée plus haut). Mais depuis les deux ou trois dernières années, on remarque une tendance forte à bonifier et améliorer l’expérience de recherche – pensons notamment à la fonctionnalité Explore, dans Instagram.

Les contenus publiés sur les médias sociaux sont indexés par les moteurs de recherche, et on peut dorénavant définir l’alt-image (texte descriptif) des visuels qu’on utilise sur Facebook, Instagram ou encore Linkedin. Bref, le SEO s’invite également dans les médias sociaux, ce qui n’était pas le cas il y a quelques années.

4. La préséance du format vidéo (court)

Cela fait plusieurs années que je vous partage les tendances à surveiller au niveau du marketing numérique. Et la vidéo revient invariablement comme format à privilégier, avec le vent dans les voiles. Ce ne sera pas différent en 2023, si ce n’est que l’emphase sera plus que jamais sur les vidéos courtes.

L’influence de TikTok est indéniable à cet égard, avec le format de 15 secondes qui est devenu la norme. On est d’ailleurs passé à 60 secondes, puis trois minutes et maintenant 10 minutes. Mais le fait demeure: plus c’est court, plus c’est punché et plus on répond aux attentes des utilisateurs dont le temps d’attention raccourcit!

Si le sujet vous intéresse, suivez mon webinaire: TikTok, les bonnes pratiques pour les PME

Ceci étant dit, en 2023 je crois qu’il faudra jeter un coup d’oeil du côté de YouTube, avec ses YouTube Shorts. Lancée en septembre 2020 durant la pandémie, cette plateforme cumule aujourd’hui plus de 15 milliards de visionnement PAR JOUR (en 2022). Et comme YouTube fait partie de l’écosystème Google, on peut facilement imaginer les bénéfices à intégrer des contenus ici, non seulement pour obtenir des visionnements mais aussi pour contribuer au référencement de votre marque en ligne.

Et comme TikTok demeure dans le collimateur des régulateurs américains, il vaut mieux ne pas mettre tous ses oeufs dans ce panier, aussi intéressant soit-il.

5. Le marketing RH, encore et toujours

La dernière tendance sur laquelle on devra se pencher n’est pas un tendance marketing en soi. Il s’agit plutôt de voir comment on peut continuer d’utiliser les principes du marketing, surtout dans l’univers numérique, pour contribuer au rayonnement de la marque employeur.

Dans un contexte où la pénurie de main d’œuvre est appelée à se poursuivre, voire s’accentuer, les entreprises doivent ainsi travailler leurs stratégies et tactiques afin d’intégrer une composante « ressources humaines » à leurs contenus en ligne. Car on veut non seulement attirer de nouvelles candidatures, on se doit également de maintenir les forces vives en place au moyen de publications soulignant les valeurs, la mission et la vision de l’organisation. Cela veut dire mettre de l’avant vos employés et autres parties prenantes, reconnaitre les bons coups et mettre de l’avant les avantages de faire carrière au sein de votre entreprise.

La station de ski Mont Sutton utilise régulièrement les stories Instagram pour mettre de l’avant les postes disponibles… et le plaisir de travailler en montagne!

Le marketing RH est intimement lié à une démarche de positionnement employeur qui lui-même découle d’un processus de réflexion en amont. Votre entreprise devra au préalable faire l’analyse de ce qui la rend distinctive et unique, pour ensuite pouvoir communiquer ses attributs dans les différentes plateformes en ligne: votre site web (avec une section carrière, ou emplois), vos envois d’infolettres et votre présence sur les médias sociaux.

Lire aussi: 5 tactiques marketing pour attirer la main d’oeuvre

Quoi d’autre?

Vous pensez que d’autres tendances auraient mérité une mention ou explication? N’hésitez surtout pas à commenter dans la section à cet effet ci-dessous. Je verrai alors si je l’ajoute à ce texte… ou si j’en parle avec ChatGPT pour voir ce que l’intelligence artificielle en pense… 😆 (Blague à part, laissez-moi vraiment savoir ce que vous en pensez, hein?)

2 réponses à “Les tendances 2023 en marketing numérique”

  1. Excellent article que je vais partager avec mes collègues pour entamer l’année en force sur toutes les plateformes 😄👌
    J’ai fait l’essai de ChatGPT, rien de comparable avec un texte rédigé par l’IH (l’intelligence humaine, est-ce aussi une expression consacrée ??), ton article en fait d’ailleurs la preuve de belle façon. Allez, bonne année 2023 cher Frédéric, je te lis toujours avec autant d’intérêt !

    • Ha ha, c’est sûr que rien ne se compare avec l’intelligence humaine, mais un outil d’intelligence artificielle pourra s’avérer fort utile pour faire une session de brainstorming ou générer des idées de contenu, par exemple. Sans compter que d’autres spécialités vont se l’approprier aussi: un spécialiste SEO disait récemment que ChatGPT pouvait l’aider à générer des mots-clés pour des campagnes Google Ads, effectuant en quelques minutes le travail qui prenait avant une journée entière. Bref, un dossier à suivre!
      Bonne année à toi aussi, Mylène!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *